21/09/2007

Pourquoi je suis UDC

  

 

 

 

 

 

 

 

Si l’UDC est d’actualité c’est qu’elle incarne le retour en force actuel des valeurs conservatrices, celles-là mêmes qui sont à l'origine des libertés et de la prospérité en Suisse. Y adhérer ne relève nullement d’une démarche de contemplation nostalgique du passé mais bien de la volonté de participer à la plus actuelle des démarches politiques : s’assurer que la Suisse de demain soit réconciliée avec elle-même. Car c’est dans cette démarche que l’on trouvera la réponse active aux défis les plus pressants du moment :   
• la crise d’identité, qui déboussole individus et familles, mais aussi écoles, entreprises et jusqu’aux institutions de l’Etat ;
• le vide ouvert par le déclin des valeurs et la perte de vue du bien commun, avec la crise sociale qui en découle ;
• la faillite financière de l’Etat, symptôme navrant de la confusion d’une classe politique paralysée par le clientélisme.
L’UDC est une force de changement, la seule comme elle l’a démontré au niveau fédéral, car elle possède la capacité rare, sans laquelle la démocratie ne serait qu’un vain mot, de forcer le débat sur les sujets que les autres partis se sont entendus pour occulter : Les effets négatifs d’une adhésion à l’Union européenne, l’évolution de la criminalité, l’endettement excessif de l’Etat, les abus  dans les domaines du social et bien d’autres encore. Car le débat, en démocratie semi directe, ce n’est pas le  meilleur outil dont on dispose pour résoudre les problèmes : c’est le seul.

Je suis le rédacteur du programme UDC pour la législature cantonale 2005-2009 à Genève. www.udc-ge.ch/grand_conseil/plateforme05-09.html

09:13 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | |

20/09/2007

Propos puants

"L'UDC pue". L'incitation à la haine du Maire de Genève tomberait très certainement sous le coup de l'article 261 bis du Code pénal suisse (incitation à la haine raciale) si l'UDC était une race, une ethnie ou une religion. S'agissant d'un parti politique, les propos de Monsieur MUGNY sont à examiner sous l'angle de la diffamation et de l'injure. Ceci pour le droit pénal. Quant à la morale, Patrice MUGNY qui se déclare chrétien serait bien inspiré de s'adonner à une relecture introspective des évangiles en se demandant pourquoi, en matière d'exclusion, son regard pointe obsessionnellement sur la paille qu'il croit déceler dans l'œil de l'UDC et reste aveugle aux faisceaux de poutres qui lui osbscurcissent les mirettes.

15:32 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |