01/12/2008

Le retour de CB

 

 

 

 

Chronique parue dans Le Nouvelliste du 1er décembre 2008

Ces trois dernières semaines de politique fédérale auront été très instructives quant à la couleur, désormais connue, des sous-vêtements des putschistes du 12 décembre 2007. Cette improbable coalition  de rescapés du tsunami blochérien qui allait faire élire une très improbable Conseillère fédérale, sans acte de candidature ni audition préalable. A quoi bon : on aurait dit de voter « Gargamel » à ceux qui allaient découvrir son nom en même temps qu’ils le copiaient sur leur bulletin, qu’ils l’auraient fait sans sourciller. Un an de politique fédérale incertaine et un paquet « libre circulation » plus tard, l’histoire repasse le plat. Samuel Schmid annonce sa démission le 12 novembre 2008, quelques jours avant la publication de l’enquête de la Commission de gestion dans l’affaire Nef. Schmid a menti. Schmid doit partir. Et Christophe Blocher de reprendre immédiatement sa place au centre du débat. Chez les putschistes, c’est l’alarme. Suivie d’une rapide dévaluation. Par étapes. Une forme de strip tease. Assez réussi. Tout d’abord, on reboutonne le col en faisant mine de prétendre que le siège vacant ne reviendrait pas de droit à l’UDC. Puis on tombe la veste. En se ralliant à l’opinion contraire.  On jure ensuite que, sauf à se déclarer favorable au paquet ficelé « libre circulation », aucun UDC n’entrera dans le saint des saints. Puis on regarde vers le ciel. En laissant choir la ceinture. On assure enfin qu’un candidat proche de Blocher serait pure provocation. Tout en multipliant les œillades. En direction de Ueli Maurer. Le roi est en caleçon. Tout de même, il aurait été plus rapide de le dire tout de suite. Que ce sont les initiales CB qui posent problème. Et pas la politique de l’UDC. Même blochérienne. Juste la personne. On aurait compris. La tête de CB, sur les affiches en 2007, a mis les autres formations en déroute. Cette tête doit tomber. D’ailleurs, elle est tombée une première fois. Avec le fracas que l’on sait. Un an de politique fédérale de perdu. Un Conseil fédéral bancal. Qui pourrit sur pied. Un référendum « libre circulation » dont le résultat fâchera très méchamment, quel qu’il soit. Et Blocher à nouveau candidat. Avec Ueli Maurer. Rappelez-vous, Ueli Maurer, le 20 octobre 2007 au soir du tsunami blochérien, celui qui voulait rajeunir le Conseil fédéral. En demandant la tête de Pascal Couchepin, de Moritz Leuenberger et de Samuel Schmid. Qui avaient fait leur temps. Il en reste deux. A remplacer. Tout sauf Blocher ? Tous sauf le chaos.

 

 

15:50 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (23) | |  Facebook | |

Commentaires

"Un référendum « libre circulation » dont le résultat fâchera très méchamment, quel qu’il soit."

Primo je pense que le référendum va échouer, mais dans le cas de son succès, là, je prédis le chaos effectif, ce qui est plus préoccupant que quelques mécontentements. L'UDC sur ce sujet a joué les girouettes, pourtant il me semblait que c'était une caractéristique du PDC... Passons...

En tous cas vous niez une chose: l'éviction de Blocher a fait réagir l'UDC romand qui cherche maintenant à établir une communication plus "modérée". Amusant... Mais celà restera une modération de surface.

Pour Blocher, il a fait son temps, et personnellement je ne le regrette pas, sa candidature sent le mauvais perdant... Espérons que Widmer-Schlumpf soit rapidement remplacée aussi, finalement elle n'est plus représentative que d'un parti ultra-minoritaire, mais après on aimerais bien avoir droit à autre chose que le culte du chef et du martyre, et que les polémiques partisanes intra-UDC qui ont monopolisé le débat politique cette année...

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 01/12/2008

... [..]Paquet trompeur

Les politiques de la Berne fédérale savent très bien que les questions touchant à la politique des étrangers sont appréciées de manière beaucoup plus critique par le peuple que par les fonctionnaires et les élus.

Ils se sont donc mis d'accord sur une combine: sous la conduite du PS, des Verts et du PDC, deux questions distinctes ont été réunies en une seule, si bien que le citoyen ne peut plus exprimer fidèlement son opinion.

L'objet soumis au peuple contient 2 questions, mais le citoyen ne peut donner qu'une seule réponse.

www.svp.ch/index.html?page_id=4144

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 01/12/2008

"[...] là, je prédis le chaos effectif"

Prévoir la fin du monde lors d'une votation, les média français l'ont fait à l'ocasion du vote sur la "constitution" européenne. Les français ont voté non... et aucun catastrophe n'est survenue depuis (à part peut être l'élection du nain).

Bref, oui ou non à la libre circulation ... ne changera pas grand chose.

Écrit par : Djinius | 01/12/2008

Voila un très long moment que Djinius, ex-Dji et moi, n'étions plus sur la même longueur d'onde ... enfin.
Voila le moment ou nous sommes entièrement d'accord.
Le oui ou le non de la population sera transformé de nouveau par le Conseil Fédéral.
N'oublions pas que la demande d'adhésion est pendante plus qu'elle n'a pas été retirée.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 01/12/2008

Ni Djinius, ni Dumitrescu. Ni gauchistes, ni fascistes. Pas de Ziegler au gouvernement, pas de Blocher ou pire : son avatar dans second life : Ueli Maurer. Urs Schwaller, pourquoi pas.

Écrit par : Géo | 01/12/2008

Victor,

Je suis ravis de voir que tu n'adères pas au sophisme de la pente glissante qu'est cette prévision de catastrophe.

Faudra juste l'appliquer au sein de l'UDC, car ce genre d'argument est couramment mis en avant par ce parti, par exemple sur le blog de Stephane qui nous parlais d'invasion de drogués étranger si la révision LStup est acceptée ... va-t-on voire une telle catastrophe vraiment arriver ?

Écrit par : Djinius | 01/12/2008

Ne nous effrayez pas, M. Nydegger! CB = Gargamel, on pourrait croire l'espace d'un instant à Charles Beer, Gargamel du DIP. Ouf, ça n'est pas le cas...$$

Je vous souhaite que la traîtresse soit aussi écartée car elle ne représente désormais plus qu'elle-même.

Écrit par : Micheline | 01/12/2008

C'est toujours assez amusant de lire - et d'entendre - la droite populiste ni démocratique ni du centre de l'UDC s'agiter avant les grandes échances.

Se voulant les prédicateurs du futur, teant des propos aussi incantatoires de dénués de bon sens, les nains de jardin de l'UDC se trompent toujours.

Les élans oratoires de de YN n'y feront pas grand chose... Car l'élection de d'ULM n'est pas acquise. Il y a en effet plusieurs élus dont les sous-vêtements ont une couleur déplaisante à notre auteur qui préfèrent les culottes rouges aux chemises brunes...

Écrit par : cndavid53 | 02/12/2008

Djinius, étant roumain, je me dis que Miruna Coca-Cozma, n'a pas attendu l'entrée de la Roumanie dans l'UE (2007), pour venir s'établir en Suisse.

Ce que des gens comme Géo (Roland Favre, pour ceux qui n'ont pas suivi le débat chez Mabut sur l'anonymat) ne comprennent pas, c'est que l'UDC est un parti encore plus démocratique que bien d'autres.
En effet (et j'ai participé) il y a eu vote sur la question des bilatérales.
Et c'est la moindre des choses.

Les membres UDC se disent que tout comme les allemands, établis en grand nombre (première communauté étrangère de Suisse) les roumains et les bulgares pourront faire de même.
Il faut dire que les conditions du chômage sont attractives.

Personnellement, j'ai toujours été un farouche partisan de l'adhésion (tant pour la Suisse que pour la Roumanie) à l'UE, tout en se gardant le droit d'en sortir, rien que pour pouvoir se dire : "voila on l'a fait, nous n'en voulons plus", ce que les roumains se disent en ce moment, presque 2 ans après leur entrée.

D'autres membres UDC ne veulent de l'adhésion, que lorsque celle-ci sera terminée, aura un but autre que ceux actuels, une politique commune de défense, etc.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/12/2008

Djinius,

Concernant mon voisin, ami et collègue Stéphane et la LStup, il est trop facile de lui opposer un argument en béton.

Il suffit de demander une pièce d'identité, pour connaitre le domicile du demandeur.

Sans quoi, son affirmation peut devenir réalité, mais je doute fort, étant donné le prix de la marchandise, qu'on ne demanderas pas de pièce d'identité.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/12/2008

Christoph Blocher a un avantage sur Uli Maurer, celui d'avoir déjà été conseiller fédéral et de bien connaitre l'équipe en place.

Qu'on l'aime ou pas, cela doit être reconnu, tout comme le fait que c'est un colonel de l'armée, fait qui devrait satisfaire les militaires, qu'il possède un carnet d'adresse impressionnant, ce qui peut arranger bien des choses par les temps qui courent.

Blocher n'est pas de ceux qui font de la politique pour gagner leur vie et donc joueront n'importe quel jeu diplomatique pour rester en place.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/12/2008

Rien n'est joué d'avance.

www.tdg.ch/actu/suisse/conseil-federal-vraie-revolution-2008-12-01

www.tdg.ch/actu/suisse/ueli-maurer-candidat-suspect-2008-12-01

Pour en revenir aux affirmations injurieuses de Géo, voila que les élites se mettent de nouveau en tête de combattre le peuple, en tous cas, les 30% de ceux qui ont voté pour l'UDC, ce qui est inacceptable.

Sans réfléchir une seconde à l'après ... parce qu'à chaque départ, l'UDC proposera un candidat, empêchera l'élection de tous les autres candidats opposés à l'UDC.

Les socialistes devrait se rappeler l'histoire de Christiane Brunner, Francis Matthey et Ruth Dreifuss.

Pour ma part, je me dis qu'en 2011, l'UDC aura encore plus de voix ... passant de 30% à qui sait ... 40% ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/12/2008

Victor,

Je ne comprend pas.

D'une part, quand on adhère à un concept, celui de refus d'argument comme ceux de la pente glissante, cela doit être universel.

Ensuite, je ne sais pas si tu parles de la distribution controlée d'héroine, car sache qu'on ne débarque pas dans un local d'ingection en disant "Bonjour, je suis toxico, je peux avoir quelques doses et répartir ?" ... il y a une procédure administrative au combien plus lourde qui entoure tout cela.

Anyway, comme quoi on peut être de temps en temps d'accord, mais le naturel reprend vite le dessus.

Écrit par : Djinius | 02/12/2008

Djinius, relis mon commentaire, il va dans le même sens que toi. Pas contraire.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/12/2008

"Schmid a menti. Schmid doit partir"

Si tous ceux qui ont mentis devaient partir et qu'il soit nécessaire de les remplacer par des gens d'une franchise sans tache, le Conseil fédéral serait composé... d'un vide sidéral!

Écrit par : Père Siffleur | 03/12/2008

Une chose est sûre, le PEUPLE SUISSE lui-même est opposé à 70% au retour de M.Blocher au conseil fédéral comme l'a montré un récent sondage.
Alors s'il vous plait, pour une fois dans cette république sur laquelle règne les petits copains milliardaires de l' UDCPRD, pour une fois, respectez la volonté du peuple

Écrit par : Yann Perrin | 04/12/2008

Oui, Monsieur Perrin. Ce qui signifie que 30% y sont favorables. Cette part correspond par ailleurs au score inégalé de l'UDC il y a un an. Je vous rappelle en outre que le gouvernement suisse est formé selon une formule proportionnelle et non au système majoritaire. Bien sûr, celà peut changer dans le futur et l'élection se faire par vote populaire.

Écrit par : Yves Nidegger | 04/12/2008

Cher Monsieur Nidegger,

Je ne nie pas que l'UDC ait sa place au CF, cela lui revient de droit en tant que premier parti de Suisse (du moins pour l'instant, car les élections communales bernoises ont révélé quelques surprises qui pourraient bien augurer d'une nouvelle tendance nationale). Ce que je reproche en fait à certains "défenseurs" de Monsieur Blocher, c'est d'essayer de faire croire que le tribun zurichois a été éjecté du CF par des complots de politicards félons qui auraient trahi le peuple avec de viles manigances. Or si l'on regarde de plus près l'avis du peuple suisse, on voit que 70% de notre peuple était opposé à la présence de M. Blocher au CF, ce qui donne une toute autre saveur à la décision du parlement. Nos politiciens n'ont-ils pas finalement fait que traduire un désir de la grande majorité du peuple, à savoir que Monsieur Blocher ne soit plus au conseil fédéral?

Bien respectueusement

Y. Perrin

Écrit par : Yann Perrin | 04/12/2008

Vous répétez sur tous les tons que vous êtes pour la "concordance", mais vous ne prenez que la moitié de la signification de ce mot (c'est-à-dire la participation, sur une base arithmétique, au gouvernement. Mais la concordance impose aussi de "concorder" (renvoi au dictionnaire ?) !
Pour concorder, il ne faudrait pas imposer un seul candidat (Maurer, puisque le "has been" n'est là que pour l'honneur...), en menaçant tous les autres de vos membres d'exclusion s'ils acceptaient une élection. Il faudrait accepter qu'un gouvernement est formé par une majorité du parlement, donc par les voies du consensus ou du compromis et que cela impose un co-droit de choix des autres formations politiques aussi.
Et pour finir, "concorder" signifie aussi accepter de travailler avec les autres partis gouvernementaux sans les agresser systématiquement, sans organiser des fuites et en respectant les règles. Vous ex-conseiller fédéral n'a pas su gérer sa fonction et votre nouveau candidat est éminemment douteux.
Acceptez "vraiment" la concordance et vous aurez votre place au conseil fédéral.
Dani

Écrit par : Dani | 05/12/2008

Non, non, l'UDC n'a plus 30% - mais 24 % ! Et encore..... Il faut tenir compte de la scission, le nouveau parti PDB Parti démocrate bourgeois fait 5 %.

Et pour les élections bernoises, ce parti PDB fait 10%. L'UDC se dilue comme peau de chagrin.

Écrit par : Oceane | 05/12/2008

29% - 5% PDB = 24% le compte y est

Écrit par : Yves Nidegger | 05/12/2008

Le PDB va d'ailleurs ouvrir une section en Valais en janvier... Après l'apogée, une lente érosion de l'UDC semble se dessiner. En tous les cas, je doute fortement que l'Union démocratique du centre atteigne 40% en 2011 comme le pense M. Draculescu.

Écrit par : John Doe | 06/12/2008

John Doe, c'est une hypothèse.
Qui peut se réaliser si les circonstances le permettent.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/12/2008

Les commentaires sont fermés.