04/02/2009

Grosse fatigue du côté du oui

Rubrique parue dans 24 Heures le 3 février 2009Yves-007305.jpg

Mais pourquoi le camp du oui fait-il si mauvaise campagne ? Avec des arguments qui lui explosent au visage,  les uns après les autres,  dès qu’on y touche ? Pourquoi autant d’argent dépensé, autant de brillants esprits unanimes, autant de conseillers fédéraux mobilisés, n’aboutissent-ils en fin de compte qu’à faire progresser la méfiance et l’adversité ?  Alors que les chances du oui semblaient excellentes avant le matraquage officiel. La majorité du peuple suisse n’est pas hostile à la libre circulation. Pour autant qu’on joue franc jeu. Pour autant que demeure ce frein à main démocratique, promis en 2002, que le peuple actionnera le jour où il estimera que les inconvénients l’emportent sur les avantages. Le peuple se méfie de ceux qui se méfient de lui. Il se méfie donc de ceux qui ont scié le frein à main. C’est d’abord à ceci que tient la mauvaise campagne du oui. Au ficelage scélérat qui  rend d’avance indéchiffrable l’expression d’un vote populaire. Pour tenter d’échapper à l’obligation de convaincre. A la loyale. Du coup, le oui ne s’est pas préparé au combat. Ou si mal. La faiblesse du camp du oui c’est ensuite la désinvolture des arguments. Comme si l’élite éclairée, trop imbue de sa mission de guider les masses aveugles vers leur destin prédestiné, en avait oublié de tester son arsenal. Ses missiles font « pfuit ». Les ficelles apparaissent. Grosses. Il y eut d’abord cette « guillotine » qui tomberait automatiquement en cas de non (Micheline Calmy-Rey). Alors que les sept accords de 1999 se perpétuent automatiquement. Sauf s’ils sont résiliés. Et que l’UE l’a dit, elle ne résiliera pas. Puis ces affirmations tellement naïves : C’est à la levée des contingents, en juin 2007, que l’on doit les centaines de milliers d’emplois  créés depuis lors (Christophe Darbellay). Chacun sait pourtant que ce sont les carnets de commandes, et non les traités, qui créent l’emploi. La levée des obstacles administratifs au recrutement étranger ne fait que simplifier l’embauche, pour les employeurs. Et les syndicats : La libre circulation protège les travailleurs suisses grâce aux mesures anti-dumping (Unia). Curieuse logique qui voudrait que la grippe soit bonne pour la santé car elle permet le développement d’un vaccin. Ou encore : La libre circulation serait profitable aux œuvres sociales car l’AVS a plus encaissé de cotisations depuis juin 2007 qu’elle n’a versé de rentes aux nouveaux cotisants (Micheline Calmy-Rey). Personne ne doute que les nouveaux travailleurs cotisent aujourd’hui et ne percevront leur rente que dans vingt ou trente ans. La meilleure pour la fin : Il est prouvé que lorsque la crise arrive, les travailleurs européens repartent chez eux (Martine Brunschwig Graf, se fondant sur le recul de l’immigration en région zurichoise). Et de croire le peuple assez naïf pour confondre avec elle baisse des nouvelles arrivées de travailleurs allemands (17'000 en octobre contre 11'700 en novembre 2008) avec retour en Allemagne de travailleurs précédemment immigrés ! Les Suisses, qui n’aiment pas les boniments, le feront savoir le 8 février.

08:35 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (47) | |  Facebook | |

Commentaires

Un élu de l'UDC qui se moque "des élites éclairées qui guident les masses aveugles".
Mon pauvre monsieur les masses aveugles sont certainement en attente d'un guide suprême, mais vous ne serez certainement pas celui là vu que vous n'êtes pas zurichois, chef d'entreprise et pas assez fortuné pour tenir dans vos mains la direction du parti.
Oui l'ouverture aux autres, et pas seulement les marchés, mais aussi les personnes comporte un risque mais elle est bel et bien nécessaire pour un pays qui vit d'exportations et de tourisme. L'europe, loin d'être parfaite si l'en est, se trouve géographiquement, économiquement et culturellement notre alliée, et s'est constituée démocratiquement de 27 pays. Bien sur on peut lui tourné le dos, s'enfermer dans nos remparts, jouer au village gaulois avec Blocher/Obélix et Nidegger/Astérix mais voyez vous, il y a d'autres avis, qui ne pensent pas uniquement négatif comme vous le faites dans votre papier.
En passant si vous pouviez mettre quelques paragraphes dans vos écrits on pourrait de temps en temps respirer.

Écrit par : broutard | 04/02/2009

Il exact de dire que l'accord sur la libre circulation protège les salariés contre le dumping, car les mesures d'accompagnement (http://www.schwaab.ch/archives/2009/02/01/mesures-d%E2%80%99accompagnement-piqure-de-rappel/ ) sont liées à cet accord. Et ce n'est certainement pas du côté de l'UDC qu'il faut attendre une protection des travailleurs, car l'UDC, outre que certains de ses élus s'illustrent en pratiquant le dumping, s'oppose aux mesures d'accompagnement, à leur renforcerment, à l'augmentation des contrôles et des sanctions.

Non, M. Nydegger, le peuple n'aime pas les boniments. Or il me semble que votre parti est particulièrement adepte du boniment, p. ex. lorsqu'ils prétend qu'cause de la libre circulation des personnes, notre pays devrait faire face à une "immigration massive" (réfutée par les faits), un "pillage de nos oeuvres sociales" (réfuté par les faits) ou une "baisse des salaires" (réfutée par les faits).

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 04/02/2009

Là, il faut bien dire que le gamin a raison. Un UDC qui dénonce le boniment servi au peuple ne doit pas lire la propagande de ses amis, ou alors il ne craint pas le ridicule. On pourrait ajouter des dizaines d'exemples passés et présents : le pays comptera 72% de Musulmans en 2040 et 144% en 2050, il y aura des minarets partout, Ben Laden sera naturalisé, la Suisse sera foutue si elle entre à l'ONU, etc, etc...

Écrit par : diana | 04/02/2009

Mes compliments à l'UDC et ses séides qui - comme à l'accoutumée - utilise la peur et la haine de l'autre (comprenez l'étranger, et ce 8 février, surtout le Bulgare et le Roumain) pour faire passer des idées malsaines.

Comment un avocat peut-il croire que la Suisse va être "envahie" des Bulgares et des Roumains ? J'aimerais qu'il m'explique pourquoi une partie des Européens n'aurait pas les mêmes droits que les autres. Et pourquoi cette manie quasi maladive de croire que la Suisse est un pays de cocagne ? A voir la manière dont on traite les étrangers - je veux dire les "petits" - les requérants d'asile, il n'y a vraiment pas de quoi être fier.

Mais à force de se replier sur nous-mêmes, de fermer la porte à tout ce qui pourrait déranger nos petites habitudes. A force de refuser de partager un minumum, je crains qu'à terme les étrangers viennent simplement prendre ce qu'ils considéreront leur appartenir de droit. Il sera alors trop tard pour se lamenter.

Mais pour l'heure, je demeure certain qu'un cadre roumain ou bulgare n'aura aucun problème pour s'établir en Suisse, mais si le non l'emporte le 8 février.
Il y aura toujours des gens qui seront plus égaux que les autres.

Écrit par : Michel Sommer | 04/02/2009

Dommage que diana fasse preuve d'autant de condescendance vis-à-vis de Schwab, car cela décrédibilise son commentaire, pourtant très juste. L'UDC est en effet une spécialiste de la manipulation des chiffres et des informations, cette campagne permet de s'en rendre compte une fois de plus.
Ses annonces qui disent que "un non est favorable à l'économie" montrent à quel point elle se fiche de la tête des gens!

Écrit par : Bernard B. | 04/02/2009

Ce n'était pas de la condescendance, Bernard, juste une allusion un peu familière au fils Schwab doublée d'une référence à Astérix, mentionné plus haut. Navrée, mais l'important est qu'apparemment, tout le monde soit d'accord sur les boniments UDC et la "désinvolture des arguments", comme dit Y. Nidegger...

Écrit par : diana | 04/02/2009

"On pourrait ajouter des dizaines d'exemples passés et présents : le pays comptera 72% de Musulmans en 2040 et 144% (sic!) en 2050, il y aura des minarets partout, Ben Laden sera naturalisé, la Suisse sera foutue si elle entre à l'ONU, etc, etc..."

Madame, Pour autant que je sache, nous ne sommes PAS ENCORE en 2040, et MOINS ENCORE, par conséquent, en 2050; l'interdiction des minarets n'a PAS ENCORE été soumise au peuple et rejetée par icelui; Ben Laden n'a pas ENCORE fait sa demande qui, Calmy-Rey regnante, aurait de bonnes chances d'être acceptée, si le fuligineux président des Etats-Unis le lui demandait - il n'y qu'à voir son comportement de groupie hystérique, essayant de capter l'attention de l'idole en offrant de lui ôter trois islamistes du pied - et la Suisse n'étant membre de l'ONU que depuis septante-huit mois, l'adhésion est ENCORE très, très loin d'avoir déployé la totalité de ses effets pervers !

Alors, c'est quoi, votre problème ? A part, l'antiudécisme rabique, s'entend.

Écrit par : Scipion | 04/02/2009

"A force de refuser de partager un minumum, je crains qu'à terme les étrangers viennent simplement prendre ce qu'ils considéreront leur appartenir de droit."

Et j'imagine que vous êtes de ceux qui militent pour que les citoyens-soldats ne puissent plus conserver leur arme de service à domicile ? Ce serait tellement cohérent...

Pour ce qui est de "fermer la porte à tout ce qui pourrait déranger nos petites habitudes", je vous signale que la Suisse accueille plus de 20 % d'ètrangers, que le canton de Genève en subit, clandestins inclus, plus de 40 %, que la ville où je vis en compte plus de 36 % qui exercent une pression intolérable sur le marché du logement.

Écrit par : Scipion | 04/02/2009

Si je ne suis pas d'accord avec Monsieur Nidegger pour le reste, je le suis pour son titre: "Grosse fatigue du côté du oui"!

(En plus, cela permettra à Monsieur Sansonnens de me traiter encore d'extrémiste de droite!)

Mais il est évident que plus les milieux économiques, financiers, bancaires ainsi que le Conseil Fédéral diront à la population de voter "pour", plus cette population va voter "contre".
En toute logique!
Après les entourloupes, magouilles, conneries (en restant poli) et j'en passe, perpétrées par ces guignols (en restant toujours très poli) suite à la "crise", il est évident que plus un seul citoyen ne peut et ne veut les croire! CQFD!

J'ai très peur que Monsieur Nydegger ait raison au sujet du résultat!... Mais les responsables sont déjà connus!

Écrit par : Père Siffleur | 04/02/2009

Dernière nouvelle:

"Le Conseil d'Etat a adopté un projet de loi visant à accorder une aide financière à la Fondation du stade de genève. Cette somme couvrirait le montant du résultat d'exploitation à hauteur de 2,05 millions de francs en 2009. Ce montant aurait vocation à diminuer au cours du temps: 2,02 en 2010, 1,87 en 2011 et 1,8 en 2012."

Je ne voterai cet automne pour aucun des con-seillers sortants. Je voterai pour les candidats qui se seront opposés à cette mesure scélérate. Et j'espère qu'un référendum sera lancé si ce projet est adopté par le GC. On se fout de la gueule des contribuables.

Écrit par : Johann | 04/02/2009

l'antiudécisme, pas trouvé dans le dico Kessekessè? et pourquoi rabique?
Moi qui pensait que grâce à vous j'allais apprendre un nouveau mot.
Et j'aime bien le mélange islamiste-ONU-Obama etc. il ne manque que le réchauffement climatique pour faire avancé le thème de la votation de ce dimanche. Bravo Scipion, c'est du plus pur style UDC, d'ailleurs ils auraient tort de s'en priver ça leur réussit électoralement parlant. Ils pourraient quand même avoir un peu de considération pour "les masses aveugles". Je sais pas moi.. moutons bêlant par ex... Mais blancs hein!

Écrit par : broutard | 04/02/2009

@ boutard... on dit pas "antiudéciste", mais "anti-fasciste"..lol.!

Écrit par : david | 04/02/2009

Cher Scipion (l'Africain ?)

Ainsi donc vous subissez 40 % d'étrangers à Genève. C'est une honte ! Que fait l'UDC ? Mais à vous lire, vous avez raison : je suis plutôt pour que les fusils restent dans les arsenaux. Inutile donc d'essayer de vous convaincre ! Mais dites-moi en conscience, seriez-vous prêt à sortir de chez vous ou de l'arsenal avec votre arbalète à la main pour défendre...quoi au juste ? Je trouve, moi qu'il y a déjà assez de monuments où l'on peut lire : "Plus jamais ça". Alors mettez votre intelligence à essayer de comprendre le monde qui vous entoure plutôt que de mettre votre hargne à "bouffer" tout ce qui vous désole. Vous allez avoir une indigestion.

Écrit par : Michel Sommer | 04/02/2009

"...l'antiudécisme, pas trouvé dans le dico Kessekessè..."

C'est un néologisme.

"...pourquoi rabique?"

Ce n'est pas à vous que ça s'adresse.

"Et j'aime bien le mélange islamiste-ONU-Obama etc. il ne manque que le réchauffement climatique pour faire avancé le thème de la votation de ce dimanche."

Il n'y a plus rien à faire avancer. Pour moi, les jeux sont faits. Je sais que ça ne va pas faire plaisir à M. Nidegger, mais, tout en ayant déposé un énorme NON dans l'urne, je vois le OUI entre 51 et 53 %...

Le reste de votre intervention est limite incompréhensible... Et du mauvais côté de la limite, donc :o)

Écrit par : Scipion | 04/02/2009

"...on dit pas "antiudéciste", mais "anti-fasciste"..lol.!"

La prochaine fois, poussez donc jusqu'à anti-nazi, le ridicule ne tue en aucun cas.

Écrit par : Scipion | 04/02/2009

cher scipion...quand je jette un oeil sur votre UDC...pas longtemps parce que...beurk ! la vision générale qui en ressort...
un clan de petits péquenots dans leurs vallées qui poussent des "youyouyou" au son du clairon !
désolé...j'ai beau me forcer...je n'arrive pas à trouver quelques "grandeurs" que se soient dans les visions "udécistes"...Non... du ras-la-paquerette !!

Écrit par : david | 04/02/2009

"Ainsi donc vous subissez 40 % d'étrangers à Genève. C'est une honte !"

Non, c'est une donnée statistique de l'Etat. En outre, moi, je ne subis "que" 36 % d'étrangers, dans le bled où j'habite.

"Mais dites-moi en conscience, seriez-vous prêt à sortir de chez vous ou de l'arsenal avec votre arbalète à la main pour défendre...quoi au juste ?"

N'importe quoi, du moment que ça m'appartient et que des rastaquouères, des métèques et des allogènes prétendraient y avoir droit.

"Je trouve, moi qu'il y a déjà assez de monuments où l'on peut lire : "Plus jamais ça".

Ben, vous pourriez peut-être m'indiquer quelques adresses, parce que, grand amateur de monuments moi-même, je n'en connais aucun.

"Alors mettez votre intelligence à essayer de comprendre le monde qui vous entoure..."

Parce que quand on comprend le monde qui nous entoure, on finit par souscrire à la tiers mondisation de notre Vieux Monde et l'islamisation de nos pays ?

Si c'est ça, moi je vous le dis sans ambages, votre compréhension, elle fait pas envie !

Écrit par : Scipion | 04/02/2009

"un clan de petits péquenots dans leurs vallées qui poussent des "youyouyou" au son du clairon !
désolé...j'ai beau me forcer..."

Faut surtout pas. Vous, vous êtes un citadin ouvert sur l’Autre, citoyen du monde, reluisant aux borborygmes des rappeurs, compatissant à la Misère du monde, engagé dans le noble combat des lendemains qui chantent, altermondialiste, cotisant d’Attac et de Greenpeace, si ça se trouve, ne changez rien du tout. C'est comme ça qu'on vous aime, en dépit des apparences.

"...je n'arrive pas à trouver quelques "grandeurs" que se soient dans les visions "udécistes"...Non... du ras-la-paquerette !!"

Il en faut, du ras les pâquerettes. Si, comme vous, on planait tous au-dessus des sommets de l’humanisme triomphant et de la solidarité exultante, il y aurait des encombrements phénoménaux, là haut, parmi l’élite, dont vous un êtes un spécimen d’anthologie…

Et puis qui c'est qui vous mettrait en valeur, si vous ne pouviez pas vous positionner par rapport aux bouseux malfaisants que nous sommes ?

Allons, allons, pas de regrets, pas de remords, pas de complexes, pas d’efforts contre nature !

Écrit par : Scipion | 05/02/2009

""Ainsi donc vous subissez 40 % d'étrangers à Genève. C'est une honte !"
Non, c'est une donnée statistique de l'Etat."

Qui est fausse. Le chiffre officiel est maintenu en-dessous de 40%, mais il est supérieur*.


*Source: des employés de l'OCP.

Écrit par : Johann | 05/02/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Nydegger,

je constate que votre seule appartenance à l'UDC rend aveugle.

Des commentaires aussi déplacés que vides d'arguments contrairement à votre billet.

L'UDC peut être ce que vous voulez, mais à en lire certains commentaires, on se rend surtout compte que la majorité n'a jamais pris connaissance du programme.

Un peu comme si vous lisiez les critiques d'un film sans aller pour autant le voir.

M. Nydegger fait partie des personnes qui ont objectivement étudiés l'ensemble du dossier bilatéale, des implications de ce traité bien mignon en théorie, mais qui avec l'expérience et les chiffres que nosu en avons, amène des constats clairs. L'UDC a donc dédicé le plus démocratiquement du monde de voter non.

Que cela plaise ou non, les partisans du oui ont surtout démontré qu'ils n'avaient, en dehors d'une jolie réthorique, pas de matière à nous soumettre. Pas un chiffre, pas une statistique sérieuse.

Alors continuez à dénigrer ceux qui contrairement à beaucoup se sont penchés sur les accords, leurs effets, et qui aujourd'hui défendent l'ensemble e la population vivant dans ce pays, étrangers compris, qui risquent de se retrouver le bec dans l'eau grâce à de vaines, mais belles, promesses d'un gouvernement qui a prouvé qu'il ne respectait rien et conseillé par des gens qui ont conduit à la crise que nous connaissons.

Les xénophobes racistes de l'extrême droite ne sont pas ceux que l'on croit. Vous vous trompez de parti et d'argument.

Bien à tous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 05/02/2009

@ stéphane
Tiens, l'UDC a un programme? En matière de programme, en ce qui concerne le sujet des accords bilatéraux et de leur extension, l'UDC nous a complètement bluffé en effet. D'abord pour puis sans avis parce qu'elle a senti le vent (nauséabond) venir, c'est après le succès du référendum des jeunes UDC qu'elle s'est récusée et prône le non. C'est ça un programme?
Quand "aux belles promesses d'un gouvernement qui a prouvé qu'il ne respectait rien (?) et conseillé par des gens qui nous on conduit à la crise..."
Elle est bien bonne, ce gouvernement est, avec le parlement, largement à droite! Rien que les UDC et les PRD dont la carpette Pelli vous sert de paillasson ont la majorité!
Et à l'UBS c'est les mêmes. C'est pas ATTAC qui prend les décisions ou quoi!

Écrit par : broutard | 05/02/2009

et oui...que veux tu broutard...comme tous les sympathisant UDC, le bon Stéphane est comme qui dirait "lobotomisé".... tout ce qui sort de la bouche(et pas seulement) des caciques du parti...c'est parôle d'évangile pour ce brave Stéphane...
quand on vous dit que les sympathisants UDC sont une bande de décérébrés...

un jour on leur dit ...OUI...un jour..p'têtre...un jour Niet !!!...et eux, y acquièsent de la tête...d'ailleurs en ont ils une vraiment de tête...?

Écrit par : david | 05/02/2009

Bonjour à toutes et à tous,

pas militant... non, non, non... voyez vous êtes mal informé.

Elu UDC.

Comme quoi, la manque d'information chez certains d'ente vous est pathologique.

Informez vous avant de prétendre détenir une vérité et la propager au bon peuple, tels de bons propagandistes aveuglés.

:o)

Bien à tous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 05/02/2009

La tdg aujourd'hui fait fort. Dans son article "catastrophe" sur la votation,

http://www.tdg.ch/geneve/actu/geneve-basculait-camp-neinsager-2009-02-05

elle donne les chiffres de... juin 2008! C'est à jour ça! C'est du travail de journaliste ça!

Même pas capable de surfer intelligent, tout fout le camp à Genève.

http://www.ge.ch/statistique/tel/publications/2009/bulletin_stat/dg-bs-01-2009.pdf

Je résume:

Décembre 2008: 65'126 permis frontaliers
Demandeurs d'emploi: 18'297 personnes

Taux de chômage cantonaux:

http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/03/03/blank/key/registrierte_arbeitslose/nach_kanton.html

Les deux cantons où le taux de chômage est le plus élevé: Genève et Tessin.
Le canton suisse allemand où le taux de chômage est le plus élevé: Bâle.

A Genève, le taux de chômage est systématiquement le double du taux suisse.
Et au nom de la péréquation financière entre les cantons, Genève verse de l'argent à des cantons où ce taux est 4 ou 5 fois inférieur. Bravo!

Écrit par : Johann | 05/02/2009

C'est bien la preuve Johann que la prospérité économique est découplée du taux de chômage. Accessoirement c'est la manne fiscale frontalière (un boni de plus de 500 millions pour les caisses du canton) qui financent largement ce que nous reversons aux cantons moins fortunés.
En refusant la libre circulation, vous mettez en péril tous les accords, qui sont essentiels à la prospérité commune.
Il y a juste un truc que je ne comprend pas, question qui s'adresse à vous et à tous les tenants du non façon MCG ? A quoi pensez-vous qu'est due la prospérité Suisse et genevoise ? A quoi est du le fait que les salaires versés ici étaient plus élevés qu'ailleurs ? Pensez-vous une seconde que c'est parce que les Suisses ou les Genevois bossent plus dur ou mieux qu'ailleurs ou à cause du génie intrinsèque de nos alpages ?
Evidement non, c'est du uniquement à des facteurs économiques: masse monétaire dormant dans nos coffres, situation privilégiée au coeur de l'Europe, développement d'une économie à très haute valeur ajoutée, dévoreuse de compétences spécifiques etc... Toutes conditions que vous mettez à mal en réclamant le retour du protectionnisme.

Écrit par : Philippe Souaille | 05/02/2009

Stéphane, faites comme vous dites: lisez, informez-vous, penchez-vous sur le dossier, ne parlez pas avant d'avoir étudié les choses à fond. Vous verrez par exemple que Nidegger ne s'écrit pas Nydegger.

Écrit par : Lise | 05/02/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Lise,

vous tombez bien... vous pensez que je fais partie de cette frange de la population qui survole le problème bilatéral en faisant aveuglèment confiance aux partisans du oui ou du non ?...

KNUUUUUUUUP z'avez tout faux.

Durant pratiquement 5 années j'ai été au contact des chômeurs du canton... à ce titre, je me suis occupé des entretiens d'entrée, de la formation des chômeurs, dans la mesure de retour en emploi où j'évoluais... le pourcentage des affaires de dumping relevé par le SECO est juste faux car toutes les victimes de dumping ne portent pas plainte. Et à ce titre, chère Lise, entre les grandes théories avancées et l'expérience du terrain, je peux être sûr de mon choix : NON

Alors les arguments du OUI, me font légèrement sourire. Les gens de terrain le savent.

Ensuite les quelques pékins qui pensent que c'est de la xénophobie, et bla bla bla... le chômage à Genève touche indinstinctement les étrangers établis que les Suisses.

Alors l'UDC Genevois, Stéphane Valente, sait pourquoi il votera NON... et ce pour défendre l'ensemble de la population qui est directement touchée par le chômage. Etrangère ou Suisse, nous allons tous trinquer.

Lise, je vous invite à dépasser le discours imposé par les béni oui oui, qui nous targuent de tout sans même savoir quels travaux ont été menés en interne de l'UDC pour arriver au NON.

Si le Oui passait, l'UDC s'en frotera les mains, Lise, parce qu'il ne fait pas un pli que le temps nous donenra raison.

Si le NON passe nous pourrons progéter la main d'oeuvre locale, si le OUI passe nous ne pourrons rien faire pour protéger le marché du travail... et là les partisans du OUI, nous ouvriront un boulevard.

L'UDC dérange car elle, contrairement à d'autres partis, elle travaille ses dossiers.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 05/02/2009

L'UDC romande ne travaille pas ses dossiers elle regarde vers Zürich ce que le gourou en pense et ce qu'il dicte.
L'UDC nationale surfe sur le populisme et mets en avant les plus bas instincts des réactionnaires suisses-allemands.
Elle prône des "solutions" à court terme sans aucune autre vision que de ressembler à l'Amérique des néocons.
Plus de facilités pour se remplir les poches, moins de redistribution des richesses, et que les autres crèvent la bouche ouverte de toute façon il en faut pour remplacer les étrangers attirés par les petits boulots mal payés.
On va finir dans une Suisse renfermée où ne seront acceptés, de l'extérieur que ce qui reluit et rapporte.
Je ne veut pas pour mon pays d'une société où comme aux States une bonne partie de la population n'a pas accès aux soin médicaux, ne mange pas à sa faim, dors dehors, que l'on condamne à des peines exorbitantes pour des vols d'oranges, sans services publiques élémentaires, pendant que des quartiers de nantis s'enfermeront dans des villages gardés/barbelés.

Écrit par : broutard | 05/02/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Broutard,

vous ne connaissez pas l'UDC et sa manière de fonctionner. Vous parlez, une fois de plus, sans savoir.

C'est probablement une habitude.

Travaillez vos dossiers, Broutard, et lorsque vous aurez des arguments solides, des chiffres concrêts, nous pourrons peut être envisager de débattre.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 05/02/2009

"C'est bien la preuve Johann que la prospérité économique est découplée du taux de chômage."

En aucune façon.


"Accessoirement c'est la manne fiscale frontalière (un boni de plus de 500 millions pour les caisses du canton) qui financent largement ce que nous reversons aux cantons moins fortunés."

Avec la dette du Canton, nous ne sommes pas si fortunés que ça. Personne ne parle de supprimer non plus les frontaliers. Qu'ils payent des impôts sur Genève est tout-à-fait normal. Les vaudois devraient s'aligner. Et ce que nous versons aux autres cantons qui ont TOUS un taux de chômage plus faible que Genève est financé par TOUS les impôts payés par les contribuables.


"En refusant la libre circulation, vous mettez en péril tous les accords, qui sont essentiels à la prospérité commune."

Pure propagande. La "prospérité commune" est en train de devenir la dépression commune. On ne se tient pas au courant de l'actualité?

Quand les frontières ont été fermées entre la Suisse et l'Allemagne, les premiers à se plaindre ont été les commerçants allemands qui ne voyaient plus arriver les clients suisses.

Il serait aussi peut-être temps de réactiver les zones franches genevoises. Je n'ai pas connaissance qu'elle aient été abolies.

Je crois que vous n'avez pas encore méditer ces chiffres:

65'126 permis frontaliers
Demandeurs d'emploi: 18'297 personnes

Certes parmi les frontaliers, il y a quantité de boulots que les résidants ne veulent plus faire. Mais il y a aussi une quantité de places de travail qui pourraient revenir à des résidants à égalité de compétence pour le poste. Qu'on prouve d'abord qu'il n'y a pas de résidant capable d'occuper un poste avant d'engager un frontalier. Le gouvernement prône la mobilité douce, mais sauf exception aucun frontalier ne la pratique (pollution, embouteillage).

Écrit par : Johann | 06/02/2009

"Certes parmi les frontaliers, il y a quantité de boulots que les résidants ne veulent plus faire."

Ca resterait à démontrer avec des statistiques fiables - qui n'existent pas - et il faudrait également enquêter pour savoir à partir de quel salaire mensuel les Suisses accepteraient les boulots qu'ils sont censés ne plus vouloir faire...

Écrit par : Scipion | 06/02/2009

Bonjour Monsieur Nidegger,

J'aimerais vraiment attirer votr attention sur un phénomène nouveau et inquiètant sur les blogs de la Tirbune de Genève. En effet, depuis quelques jours le Comité Alerte lance de véritables appels au meurtre contre les supportes de l'UDC et du MCG. Sans compter les innombrables injures nous traitant de sales fascistes. Je vous ai copié un de leurs messages et je vous laisse juge. : "Pour éradiquer le fascisme, il va falloir durcir les rangs...
Pour ma part, vous couper la tête, vous suspendre à un crochet et vous jeter aux corbeaux semble paraitre la meilleur solution pour marquer une fin durable !!" ou encore: "eastwood...ramênes tes copains en bleus...moi je vais chercher ma clique en France...et on se surrine sur les boulevards...
surtout que mes camarades français ,,,ont bien la haine de vous autres petits racistes lâches...un plaisir de vous défon. la tronche !!!!!"

Vous êtes avocat, moi pas, mais il me semble que ces appels au meurtre sont pénalement punissables.

De plus, M.Mabut n'intervient pas, pire, il les félicite pour leur blog: "Et bien je ne vous connaissais pas sous ce jour. Votre texte est digne de ceux que produit la LCR qui a Paris vit ses dernières heures. Pour mieux renaître dans le parti anticapitaliste. Je n'ai eu le temps il est vrai que de parcourir votre texte dont la longueur n'est guère coutumière des blogs. A ce propos utilisez le format de note longue qui permet de scinder votre texte en une introduction et en un corps de texte visible en cliquant sur Lire la suite. Bien à vous"
Ecrit par : JF Mabut | 06.02.2009

Voilà la triste situation Maître Nidegger. Nous sommes nombreux à compter sur votre réaction.

Merci

Écrit par : Sylvie | 07/02/2009

Ma chère Sylvie,
si les adhérents du MCG ou de L'UDC ne souhaitent plus subir l'opprobe de la part de citoyens qui en ont marre des affiches et des propos raciste,haineux, menaçant, proférés par vos néo-nazes de gourous lubriques, ils n'ont cas changer de partis ou exiger plus de pondération.
Vous ne pouvez insulter toute une Nation...et même plusieurs, sans recevoir la réponse adéquate...

Écrit par : sarah | 07/02/2009

d'ailleurs, concernant les méthaphores employées...
sachez madame que le Président Sarkozy utilisa la même "imagerie" pour refléter son courroux dans l'Affaire Clearstream...!!!

Écrit par : sarah | 07/02/2009

Madame Sarah Emonet,

Je n'ai pas l'intention de débattre avec une personne qui en appelle au meurtre de ses opposants politiques.

Ce message s'adressait à Maître Nidegger qui, j'en suis sur, saura vous contrer efficacement.

L'appel au meurtre n'est pas une chose anodine dans notre Etat de droit, et il est temps que vous le compreniez.

Écrit par : sylvie | 07/02/2009

Mme Emonet n'est pas bien méchante et ne mérite en effet pas plus de réponse à ses propos fielleux qu'ils n'ont de retentissement.

Candidate du MCG au mois d'octobre, elle en a adopté les moeurs et la bassesse du front pour invectiver dans un langage resté bien staufférien ceux qu'elle encensait autrefois.

Elle représente fort bien la qualité des élus que le conducator gominé souhaite voir siéger sous son label.

Écrit par : Soli Pardo | 07/02/2009

Pour suivre les pas des deux préopinants, je me permets de poster ici un commentaire que je viens de laisser sur le blog de M. Philippe Souaille qui maille encore souvent sur les prétendues positions fachos de l'UDC :
" M. Souaille n'en est pas à une contradiction près! Prendre comme exemple Darwin dont on connaît les idées racistes primaires pour parler d'adaptabilité ne manque décidément pas de piquant! En tous cas, ça ne fait que discréditer les arguments fumeux pour ou contre xyz ... Peu imporent les préjugés sociaux de son époque, on aurait pu s'attendre à mieux d'un "grand savant".

Pour ce qui est de l'intelligence, le signe n'en est certainement pas de dire le contraire de ce qui se passe dans les faits, juste pour le plaisir de brandir des fictions comme "ouverture" ou humanisme mondial" et j'en passe et des meilleures! "

Écrit par : Micheline Pace | 07/02/2009

Soli,
j'ai pourtant tenté d'infiltrer ton parti(UDC) pour comprendre votre stratégie de fascisation de masse.
Malheureusenent le côté nazillard de ton clan a rendu tout espionnage compliqué, car "une noire" ne peut pas entrer chez vous....
Heureusement le MCG m'a ouvert ses portes et m'a donné toutes les informations dont j'avais besoin pour mieux les couler durant la campagne Constituante...et pour la suite....
J'ai d'ailleurs été étonnée de constater les amitiées plus que douteuses qui règnent entre UDC et MCG...malgrés les gueguerres pour endormir le chaland.

Pour finir, je suis d'accord avec M Nidegger, "M Stauffer est un grand malade"....mais l'UDC est atteint du même syndrome dangereux pour la liberté...

@+ "L'Ami Soli"

Écrit par : sarah | 07/02/2009

... des fictions comme "ouverture" ou humanisme mondial" ...

Pardon ?

Alors ce en quoi beaucoup de femmes et d'hommes croient (encore !) ne seraient que des postures intellectuelles aussi utopistes qu'irréalisables ?

C'est ça que vous nous dites Micheline Pace ?

Woaw ! Dans le genre désabusée... vous faites fort !

Quant bien même la réalité ne serait pas très réjouissante, tendre à l'améliorer m'apparaît nettement plus constructif que se replier sur soi même en décrétant que, perdu pour perdu il ne faut penser qu'à sa propre survie… Fuck les autres !

Mais j'ai dû mal vous comprendre....

Écrit par : Vincent S. | 07/02/2009

Bonsoir Maître Pardo,

Je suis pour le moins surprise par votre compréhension envers des individus qui traitent les membres de l'UDC de nazillard. Cela est inadmissible.

Je pense que Maître Nidegger aura une autre vision de la chose, ainsi que de la gravité des menaces de mort proférées par ces individus.

Écrit par : sylvie | 07/02/2009

"Woaw ! Dans le genre désabusée... vous faites fort !"

Vous-même qui semblez faire partie de ceux qui se cramponnent à des chimères, des songeries et des billevesées, ça vous procure des bouffées d'enthousiasme, des poussées d'exaltation et des flambées d'euphorie ? Dites-nous tout.

Écrit par : Scipion | 07/02/2009

Scipion !

Exactement ! Tout ça...

Vous voyez, vous aussi vous connaissez !

Écrit par : Vincent | 07/02/2009

Scipion !

Exactement ! Tout ça...

Vous voyez, vous aussi vous connaissez !

Écrit par : Vincent | 07/02/2009

@ Scipion : Bravo de dissiper les malentendus concernant illusions qui font prendre des vessies pour des lanternes!

Écrit par : Tataratata | 07/02/2009

"Vous voyez, vous aussi vous connaissez !"

Ce que je connais surtout, c'est l'expression "imbéciles heureux"... :o)

Écrit par : Scipion | 08/02/2009

Scipion !

A tout prendre, et si cela peut vous faire du bien de m'insulter, je préfère encore être vu comme un imbécie heureux que de devenir, moi aussi, un égoïste fataliste et donc hargneux....

Sur ce bon dimanche !

Écrit par : Vincent | 08/02/2009

"et si cela peut vous faire du bien de m'insulter..."

Ah parce que vous trouvez qu'"imbécile heureux" est une insulte ? Moi, je trouve cela plutôt sympa et gentillet. Et puis, c'est une expression consacrée par l'usage qui n'a pas d'équivalent euphémistique, si je ne m'abuse.

"...je préfère encore être vu comme un imbécie heureux que de devenir, moi aussi, un égoïste fataliste et donc hargneux."

Mais le choix ne se limite pas à cette alternative. La lucidité ne conduit pas qu'à l'égoîsme, au fatalisme et à la hargne, elle commence par éloigner des illusions.

Écrit par : Scipion | 08/02/2009

Les commentaires sont fermés.