24/02/2009

Qui a dit ça ?

Bruxelles, le 19 février 2009 : « Les pratiques en vigueur dans l’UE rappellent l’époque communiste, lorsqu’une grande paYves-007305.jpgrtie de l’Europe de l’Est était sous la coupe de l’Union soviétique, un temps où les divergences d’opinion n’étaient pas acceptées.  L’approfondissement de l’intégration européenne est devenu un credo "non critiquable, selon lequel il n’y a qu’un avenir possible et acceptable. Ceux qui osent réfléchir à une option différente sont qualifiés d’ennemis. Les idées alternatives ne sont plus tolérées. L’UE est devenue antidémocratique et élitiste ».

Bravo, vous  l’avez reconnu, c’est le président en exercice de l’Union européenne, le président tchèque Vaclav Klaus.

08:58 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | |

Commentaires

Celui qui pense que les grands empires sont un milieu favorable a la democratie, n'a jamais du ouvrir un livre d'histoire.

CE

Écrit par : Eastwood | 24/02/2009

En substance, Vladimir Bukovsky a déjà dit la même chose. L'angélique humaniste mondialisant Philippe Souaille l'a exécuté d'un mot, d'un seul : "Pochtron", peut-être va-t-il nous révéler que Vaclav Klaus est atteint de paralysie générale progressive...

Écrit par : Scipion | 24/02/2009

En tout cas, les Radicaux sont alignés couverts sur ce crédo, avec leur président genevois qui pratique l'aplaventrisme devant sur son blog et justifie un OUI le 17 mai 2009 au passeport biométrique par le fait qu'un NON pourrait remettre en question l'accord de Schengen :

"A l’heure où les relations entre Berne et Bruxelles ne sont pas au mieux de leur forme, il s’avèrerait sage de ne pas tenter le diable en risquant un accord voulu et accepté à 54,6 % en 2005 par le peuple suisse."

En d'autres termes, soyons sages, votons OUI à tout ce qui vient d'Europe (d'autant plus que le passeport biométrique est une mesure imposée à l'Europe par nos "amis" américains.

Écrit par : Soli Pardo | 24/02/2009

"Celui qui pense que les grands empires sont un milieu favorable a la democratie, n'a jamais du ouvrir un livre d'histoire."

Tiens! Tout arrive! Je suis même d'accord ici avec bois de l'est.


"En substance, Vladimir Bukovsky a déjà dit la même chose. L'angélique humaniste mondialisant Philippe Souaille l'a exécuté d'un mot, d'un seul : "Pochtron","

Alors je suis aussi un pochtron. MDR!

Ce qui n'empêche pas actuellement que l'UE soit dans la merde. Bien profond.
Nous voyons actuellement tous les "bienfaits" de la mondialisation (la qualifier d'"humaniste" étant une vaste fumisterie, étant une affaire de pure domination), où la faillite de certains pays va entraîner la culbute des autres.

Écrit par : Johann aka pochtron | 24/02/2009

1. Je n'ai pas vu de char français ou allemand à Prague pour imposer ce pays d'adhérer à l'UE.
2. Il me semble que la presse est libre en République tchèque et que les opposants politiques ne croupissent pas en prison.
Malheureusement, tous les présidents tchèques n'ont pas la hauteur d'esprit de Vaclav Havel.

Écrit par : enfaitetendroit | 24/02/2009

« 1. Je n'ai pas vu de char français ou allemand à Prague pour imposer ce pays d'adhérer à l'UE. »

La République Tchèque fait partie de ses pays qui ont adhéré à l'U.E. pour tourner définitivement et totalement le dos à Moscou, sans possibilité de retour de manivelle. Mais ils ont découvert que soft ou hard, l'impossibilité de décider de son destin, reste l'impossibilité de décider de son destin...

De plus, maintenant, il apparaît que l'U.E. est incapable de remplir sa fonction principale*, qui était d'offrir au continent la stabilité économique en échange de l'abandon, par les différents pays, de pans entiers de leur indépendance.

Je suivais l'autre soir, les vicissitudes d'un immigré polonais qui avait choisi de s'installer en Irlande et qui cavale derrière son entreprise (Dell, pour ne pas la nommer) qui a décidé de se délocaliser en... Pologne, tout en redoutant qu'elle ne déménage ultérieurement au Belarus !

Telles sont les ineptes réalités du bidule qui fonce dans le brouillard !

« 2. Il me semble que la presse est libre en République tchèque et que les opposants politiques ne croupissent pas en prison. »

Plus je me penche sur la psychologie des peuples et des foules, plus je me dis que la plus grossière erreur que puissent commettre un dictateur, c’est de brimer la liberté d’expression et de persécuter ses opposants, tant qu’ils ne passent pas à la violence armée…

Et justement, la dictature européenne n’est pas tombée dans ce piège. Elle veille que le Parlement n’ait d’autres pouvoirs que symboliques. Et quand les gens votent mal, elle les fait revoter ou elle fait comme si de rien n’était.

Elle sait qu’elle peut compter, pour la défendre, sur les naïfs qui disent : « Il me semble que la presse est libre en République tchèque et que les opposants politiques ne croupissent pas en prison. »

* Ce n’est pas l’U.E. qui a assuré la paix en Europe, c’est Moscou jusqu’en 1989, et quand la menace bolchevique a disparu, plus personne n’avait envie de faire la guerre à qui que ce soit.

Écrit par : Scipion | 24/02/2009

... et parlant de pensée unique, que pensez-vous de cette déclaration de Human right watch ??

http://www.hrw.org/en/news/2009/02/25/deutschland-kopftuchverbote-verletzen-menschenrechte

Écrit par : Tab | 26/02/2009

Les commentaires sont fermés.