08/04/2009

SIGNEZ L’INITIATIVE POUR LE SECRET BANCAIRE

 

REJOIGNEZ LE COMITE DE SOUTIEN ROMAND


Les Conseillers nationaux 
: Yves Nidegger (Ge), Yvan Perrin (Ne) Jean-Pierre Grin (Vd), Oskar Freysinger (Vs), Dominique Baettig (Ju), Jean-Pierre Graber (Be), Jean-François Rime (Fr), André Reymond (Ge), Guy PARMELIN (Vd), Pierre-François Veillon (Vd), Alice Glauser (Vd), André Bugnon (Vd). Les Députés au Grand Conseil : Eric Bertinat (Ge), Gilbert Catelain (Ge), Eric Bonjour (Vd), Eric Leyvraz (Ge), Philippe Ducommun (Vd), Stéphane Florey (Ge), Antoine Bertschy (Ge), Philippe Guénat (Ge), Stéphane Peiry (Fr). Les Constituants : Soli Pardo, Michel Amaudruz, Jacques Pagan, Pierre Schifferli, Pierre Scherb, Ludwig Muller, Thomas Bläsi. Les élus municipaux : Stephen Knorr (Thônex), Gilbert Schreyer (Ville de Genève), Ruth Kaelin (Vernier), Jacques Hämmerli (Ville de Genève), Kevin Grangier (La Tour-de-Peilz), Patrick Lussi (Lancy), Dominique Vuagnat (Onex), Stéphane Valente (Vernier)

 

Vous invitent à signer et à faire signer l’initiative « Défendons la Suisse, inscrivons le secret bancaire dans la Constitution »

 

DÉFENDONS LA SUISSE!

Inscrivons le secret bancaire dans la Constitution fédérale

 

INITIATIVE POPULAIRE FEDERALE (publiée dans la Feuille fédérale le 31.03.2009)

 

Les citoyennes et citoyens suisses soussignés ayant le droit de vote demandent, en vertu des articles 34, 136, 139 et 194 de la constitution fédérale et conformément à la loi fédérale du 17 décembre 1976 sur les droits politiques (art. 68s.), que:

 

La Constitution fédérale est modifiée comme suit:

 

Art. 13, titre et al. 3 à 5 (nouveaux)

Titre

 

Protection de la sphère privée et garantie du secret bancaire

 

3

Toute personne a droit au respect du secret sur ses relations d’affaires avec les banques autorisées à exercer leur activité en Suisse. Aucune information ne peut être transmise à une autorité étrangère ou à une autorité fédérale non liée par le secret bancaire sans le consentement du détenteur du secret.

 

4

Le secret bancaire ne couvre pas les activités criminelles telles que le terrorisme, la criminalité organisée et le blanchiment d’argent. La Suisse accorde l’entraide judiciaire à une autorité étrangère si l’activité poursuivie est punissable en Suisse et dans l’Etat requérant.

 

5

La loi prévoit des mesures en vue d’éviter que la garantie du secret bancaire ne soit éludée aux fins d’enquête fiscale. L’autorité judiciaire peut  modifier la qualification de l’infraction proposée par l’Etat requérant.

 

Télécharger un formulaire de signature : http://www.legaticinesi.ch/iniziative/view-category

 

11:43 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | |

Commentaires

Ne comptez pas sur moi : Je défends la Suisse dans une attitude dynamique et évolutive, et non pas dans une vision passéiste et surannée... Oui à la défense de la sphère privée, mais ne nous laissons pas lier les mains par ce qui peut nous fermer au monde !

Écrit par : Jean-Bernard Busset | 08/04/2009

"Les suisses ruent dans les brancards !"
Mercredi 08 Avril 2009, 04:58 PM par Fred07400

Liste blanche, liste grise, liste grise foncée !

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/c6a8b5be-23b4-11de-bf8f-7af81e322a28/G20_Les_gros_se_m%c3%a9nagent_et_sen_prennent_aux_petits

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/c6a8b5be-23b4-11de-bf8f-7af81e322a28|1

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/c6a8b5be-23b4-11de-bf8f-7af81e322a28|2


Secret bancaire : la Suisse affûte ses armes face aux pressions

http://mieux-investir.blogspot.com/2009/04/un-grand-theme-la-fin-du-secret.html

Écrit par : Yves | 09/04/2009

Vous perdez votre temps M. Nidegger! Laissez tomber le secret bancaire et mettez en place les TRUST! De cette façon, on ne pourra plus nous faire de reproches, et de plus, nous ne reverserons plus un centime à ces trous du c.... (Charte internet oblige!)

Écrit par : Dzodzet | 09/04/2009

Tactique habituelle : mettre un objet dans le droit supérieur (alors qu'il n'a rien n'a y faire) de façon à rendre son abolition plus compliquée.

Passera pas.

Écrit par : Djinius | 09/04/2009

@drodzet : faire du trust (puisque l'issue de la guerre de religions entre trust et secret bancaire a vu l'écrasement du second par le premier) c'est le boulot des banquiers. Le secret bancaire n'appartient toutefois pas aux banques mais aux citoyens. Avant d'être un avantage compétitif pour certains, c'est un choix de société. Qui nous concerne tous.

Écrit par : Yves Nidegger | 09/04/2009

Pathétique, si vous placez le choix d'une société dans le secret bancaire. Vous et votre clique de l'UDC ne faites que de pousser à la roue pour induire une société copier coller de celle des USA. Capitalisme sauvage, baisse des impôts, paix aux tricheurs et renforcement des tracasseries policières et autres fichiers.
Et, comme aux states nous finiront sans formation professionnelle de qualité, avec des gens qui dorment dans la rue à côté de leur caddie. Et en taule pour les voleurs de pommes!

Écrit par : broutard | 10/04/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Nidegger,

vous me permettrez une petite réponse à broutard.

De fait, Broutard, si la Suisse peut se permettre d'avoir un parachute social pour ses concitoyens c'est en grande partie grâce à son industrie bancaire.

Ici, personne n'est obligé de dormir dehors à côté de son caddie justement parce que les banques participent à la solidarité sociale par l'impôt.

Et c'est certain, elles en payent certainement plus que vous. Et soyons en sûrs, si les banques ne contribuaient pas, vous n'ouvririez pas vos portes aux SDF pour autant.

Pathétique disiez vous ? oui effectivement, vos propos et votre analyse sont pathétiques, je vous l'accorde.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 10/04/2009

@ stephane, faux et archi faux et c'est bien pour ça que j'ai pris l'exemple des USA. C'est aussi parce que c'est un pays riche, qui, par une vision de capitalisme sauvage est dans état de décrépitude avancé. Les réductions d'impôts, prônées comme le fait le programme de votre parti, alliée à une politique interventionniste couteuse, là je vous l'accorde ce n'est pas votre politique pour la Suisse, une idéologie de la responsabilisation personnelle poussée à l'état de mythe en a fait un état rance.
En plus vous m'avez mal lu, c'est bien les personnes morales et physiques fortunées que le secret bancaire protège du prélèvement de l'impôt, ce que ne peut se permettre la plupart des salariés. Je ne parlais pas des impôts payés par les banques.
Oui parfaitement, PATHETIQUE, d'inscrire dans la constitution de mon pays, un texte de réference morale, de sa grandeur d'âme, de sa raison d'exister qui je ne devrais pas vous le rappeler à vous qui vous prétendez patriote est de s'unir pour construire, le secret bancaire, devenu un instrument de tricheurs bassement matériel.
Est-ce donc là le seul but de votre parti, lécher les bottes des riches? Leur ouvrir les portes de la fraude?

Écrit par : broutard | 10/04/2009

Stéphane, vous avez raison, le secret bancaire et l'afflux d'argent étranger qu'il attire paie une bonne partie de notre filet social. Mais il suscite aussi l'acrimonie bien naturelle des Etats voisins ou éloignés qu'il prive de LEURS ressources. En dehors de l'aspect moral tout de même discutable de la chose, force est de constater que dans un monde qui va incontestablement vers une intégration croissante, il est imprudent de se mettre à dos ses partenaires, non seulement en affaires, mais dans quasiment tous les domaines de l'existence.
A fortiori lorsque la moitié de nos ressources (soient davantage que ce que nous rapportent les banques) provient de ce que nous vendons à ces partenaires. Même si nous leur achetons davantage, car en cas d'embargo dans les deux sens, la Suisse s'arrête tandis que le reste du monde est au plus incommodé.
Enfin, le reste du monde, justement, a aujourd'hui les moyens électroniques et financiers (licences bancaires et autres) de bloquer tous les échanges bancaires et boursiers avec la Confédération.
Combien de temps croyez-vous que l'argent étranger va rester dans nos coffres si la Suisse s'arrête et ne epeut plus faire fructifier ses dépôts dans l'économie mondiale ?
Cette initiative démagogique a toutes les chances d'obtenir ses signatures et d'aller devant le peuple. Je suis impatient de voir combien mes amis banquiers, qui sont loin d'être idiots, vont devoir mettre dans la campagne CONTRE elle pour ne pas se lier les mains dans le dos... Encore un but de l'UDC... Un autogoal de plus marqué contre la Suisse.

Écrit par : Gnôme genevois | 10/04/2009

Ce monde que vous voulez homogénéisé ne peut rimer avec liberté! Vos histoires de fric vous font perdre la tête, il semble que tout tourne autour de cela!
On vous parle d'un temps, que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre.....dit la chanson, mais le refrain c'est : NOTRE LIBERTE, NOTRE DROIT DE LEGIFERER, D'INSCRIRE DANS LA CONSTITUTION CE QUE BON NOUS SEMBLE, si la majorité confédérale y adhère! Et après cela nous demanderons à ce que notre volonté soit entendue, respectée par les autres acteurs mondiaux. POINT BARRE!
Qu'importe les caprices de ces Nouveaux-Arrivants qui veulent faire croire qu'ils peuvent révolutionner le monde en trichant, en détournant les règlements, en écrasant les plus petits, en soumettant leur propres les alliés...etc!
Est-cela qu'il faut respecter dans ce nouvel-ordre-mondial que ces parvenus veulent nous imposer? (brrrr: www.googleswiss.com)

Écrit par : Corélande | 13/04/2009

Votre réponse est des plus intéressantes M. Nidegger, j'aimerais cependant attirer votre attention sur le fait que si l'on considère que le secret bancaire n'est plus maintenu, on doit également admettre que l'impot sur l'épargne n'a plus lieu d'être! De plus, si le petit clown à l'uniforme de cuir et à la tronche de bouledogue veut faire payer ses citoyens, il doit fournir des preuves que ces derniers s'évadent du fisc et, ironie du sort, il n'en a pas les moyens. De plus, même s'il les avait, cela lui donnerait beaucoup de travail. Et chaque demande d'information lui serait bien évidemment facturée. Je constate donc qu'il aura plus de factures que de payements! Au final M. Nidegger, je crois que non seulement la place financière suisse en ressortira renforcée mais je crois également que les nouveaux accords permettront de ne plus verser un centime à ces faux jetons! Par contre je suis tout à fait d'accord avec vous sur le fait que la Suisse ne doit pas adhérer à l'UE et je ne comprends pas pourquoi on nous remet systématiquement la question sur la table étant donné que l'on a dit non 2x!

J'espère vous voir un jour au CF!

Bien amicalement!

Dzodzet

Écrit par : Dzodzet | 14/04/2009

@Broutard! Vous comparez l'UDC au parti républicain des USA!

Parlons en des USA, si la crise a eu lieu, c'est a causes des lois comme la Fair Housing Act, la Community Reinvestment Act... qui sont d'inspiration socialiste et qui ont permis l'endettement de personnes à risques sous prétexte de non-discrimination! Ce n'est pas l'ultra libéralisme! J'avoue néanmoins que les structures sociales des USA sont bien pauvres! Quant à la formation dans les écoles, ce n'est pas bien terrible non plus. Par contre l'avantage c'est que là-bas on peut travailler et monter son entreprise sans CFC! En clair, même les plus nuls pourvu qu'ils aient de réelles capacités peuvent s'en sortir! C'est ça le rêve américain! Ici on ne peut même pas faire éboueur sans avoir un CFC! C'est se foutre de la gueule du monde! On mise beaucoup trop sur les papiers mais pas assez sur les capacités réelles (regardez l'armée)!
Mais si vous pensez que le PS ait les solutions, regardez ce que son cousin a fait en France, en Allemagne oû le chomage est immense, les structures sociales faibles malgré un état surdimensionné qui pompe allègrement le peu de fric que les citoyens ont! Votre problème c'est que vous ne voyez pas qu'il n'y a pas de différence entre un capitaliste véreux et un fonctionnaire corrompu!

Écrit par : Dzodzet | 14/04/2009

(un p'tit peu de poésie?)

CONTE IMAGINAIRE
Il était une fois un joli pays. Un joli petit pays. Avec des montagnes, des lacs, des fleurs, des routes, des maisons, des habitants très gentils, très dociles. Un super tennisman aussi… mais cela c’est une autre histoire.

Un jour, une année il y a des années, oui, je me souviens… vers 1939... 1940, au siècle passé, une grande guerre a eu lieu sur toute la terre, on appelait cela une “guerre mondiale”. Bref, en regardant une carte de cette époque du siècle passé, dans ces années-là, le petit pays est bien au milieu, tout autour de lui, du noir se propage, c’est le méchant qui a déclaré la guerre, il envahit tous les pays alentours….. Oh là là, la tâche noire se propage, jusqu’au fin fond de l’est… même de l’autre côté de la mer, la belle bleue comme on dit. Et vous savez quoi, ce petit pays, lui, il ne devient pas noir, non, il reste tout blanc. Il n’y a plus que lui qui est encore blanc sur la carte. C’est que… il paraît…. mais chut…. pas sûre…. que l’armée de ce petit pays est tellement puissante qu’elle fait peur au méchant envahisseur.

Bon, c’est vrai, ce petit pays a aussi beaucoup de grands bâtiments sur son territoire remplis de petits tiroirs secrets. On ne sait pas ce qu’il y a dans ces tiroirs. Puisque que c’est un secret. Et ce petit pays tient très très fort à ce que ce secret reste un secret. Peut-être que le méchant envahisseur a quelque chose dans ces petits tiroirs qu’il tient à protéger… et pour cette raison, il n’embête pas le petit pays, mais… ce ne sont, sait-on jamais, que des idées comme ça, des doutes. La guerre s’arrête un jour comme toutes les guerres… jusqu’à la prochaine. Ce fut une guerre très triste, mais cela est aussi une autre histoire.

Le siècle suivant, ce petit pays est prospère…. et voilà-t-y pas qu’un grand “méchant” pays lui demande de lui dire à qui appartiennent certains tiroirs secrets, ce qu’il y a à l’intérieur, parce qu’il paraît que dans ces boîtes secrètes, il pourrait y avoir des choses pas très jolies, il paraît que des habitants de la terre, malhonnêtes, auraient cachés des choses dans ces boîtes secrètes, parce que justement elles sont très très secrètes. Le petit pays a donc dû donner quelques noms de ces habitants malhonnêtes. C’est, vous êtes à même de l’imaginer, une grande catastrophe pour ce petit pays, son secret ne va plus être un secret. Et c’est très ennuyeux, car ce secret protège de grands personnages, grands… parce qu’ils ont un grand tas de secrets salement dorés dans leur tiroirs.

Oh là là, partout dans le petit pays, on cause, on cause….. Le secret…. on y tient à notre secret…. notre secret est la force de notre pays, son honneur même…. Sans notre secret, que deviendrons-nous?

Voilà, c’est la fin provisoire du conte ou du compte….
On ne sait pas encore si les tiroirs secrets vont être heureux et avoir beaucoup d’enfants. Drôle d’histoire.


"Toute ressemblance avec des événements réels est purement fortuite et involontaire." (Bien entendu).

Écrit par : Jann | 21/04/2009

Bravo Me Nidegger. Bravo. Bravo et rebravo.

Et on espere que vous aurez vite les 100'000 signatures. Comme ca on pourra voter avant que ces degonfles du CF n'aient eu le temps de brader nos interets pour des plats de lentilles en se soumettant aux demandes nulles et no0n avenues de l'OCDE contre lesquelles Miss Leuthard n'avait qu'un mot a dire VETO pour prteger toutes ces centaines de milliers bde gens comme moi dont l'emploi depend du secret bancaire.

Vive l'UDC, le seul parti qui defend le peuple et qui voit les realites en face.

C'est dommage pour les 5'000 clientsw amreicains TRAHIS par des autorites suisses minables, indignes et au dessous de tout. Malheureusement, pour eux on ne peut plus rien faire maintenant. C'est un deshonneur pour la Suisse mais il n'y a plus rien a y faire. Tant pis, il faut regarder vers l'avenir.

Une fois que ce principe fondamental des droits de la personne humaine aura ete inscrit dans la constitution, l'espoir renaitra, en Suisse et dans le monde. On saura que la TRAHISON de la FINMA ne pourra plus se reproduire a l'avenir. L'UBS sera dans la necessite de se decider a retirer ses billes des USA pour pouvoir continuer a faire son beau metier en Suisse. Et dans le monde entier tous ceux qui ont de bonnes raions de vouloir se proteger contre la persecution du fisc pourront a nouveau respirer: il existera encore de nouiveau un paradis fiscal et bancaire dans le monde auquel on peut faire confiance pour proteger l'individu contre l'arbitraire de l'Etat.

Si mon message ne comporte ni accents ni points d'exclamation etc., c'est parce que je vous en Chine ou je pense m'expatrier pour essayer de me refaire une situation. En Suisse sans secret bancaire je suis foutu. A mon age (50 ans) plus jamais de la vie je ne pourrai retrouver un boulot de cadre bancaire comme j'avais avant de le perdre pour cause de TRAHISON du secret bancaire par le cacochyme MERZ qu'on croyait un preux chevalier du monde des affaires.

J'ai lu dans ce matin dans la presse suisse (que je consulte tous les jours depuis ici par internet, que les jeunes UDC ont lance cette initiative salvatrice.

Les espoirs de 200'000 employes et cadres bancaires bien payes, plus au moins autant de places de travail dans d'aurtres professions, dependants de la place financiere sont suspendus a votre initiative.

Il faut absolument que vous gagniez ce combat cher Me Nidegger, pour que la Suisse ne redevienne pas un pays de misere comme elle l'a ete depuis toujours, avant qu'on ne trouve le secret bancaire, et qu'elle reste un pays capable de nourrir ses enfants, sans les obliger a s'expatrier comme soldats ou autres.

Cette nouvelle m'a rendu l'espoir. il y a une vraie chance que le peuple se rende compte de l'enjeu et plebiscite cette initiative.

Alors quelle douce victoire.... Et quelle honte pour tous ces TRAITRES qui jour apres jour vendent la patrie a l'etranger, juste parce qu'ils revent tousd'avoir un poste de fonctionnaire europeen a Bruxelles grassement paye. Pour cela ils seraient prets a sacrifier les interets de la population suisse.

Quelle honte.

Des que je suis de retour en Suisse je signe cette initiative et ja la fais signer autour de moi.

Soyez benis, Nidegger et les jeunes UDC.

Écrit par : Banquier au chomage | 04/08/2009

Bon je reprends mon texte en enlevant les fautes d'orthographe, et je profite pour en remettre une petite couche.

Ne pouvant memoriser mon premier jet la ou je suis, je l'avais envoye sans me relire de peur que le temps imparti soit expire et que je perde tout mon texte.

Bravo Me Nidegger. Bravo. Bravo et rebravo.

Et on espere que vous aurez vite les 100'000 signatures. Comme ca on pourra voter avant que ces degonfles du CF n'aient eu le temps de brader nos interets pour des plats de lentilles en se couchant devant les demandes ridicules, insultantes et surtout nulles et non avenues de l'OCDE, contre lesquelles soit dit en passant Miss Leuthard n'avait qu'un mot a dire: VETO, pour que tout le binz tombe a l'eau ce qui aurait protege ces centaines de milliers de gens comme moi dont l'emploi depend directement du secret bancaire: la preuve je l'ai perdu a cause de la decision honteuse de la FINMA).

Vive l'UDC, le seul parti qui defend le peuple et qui voit les realites en face.

C'est dommage pour les 5'000 clients amreicains TRAHIS par des autorites suisses minables, indignes et au dessous de tout. Malheureusement, on ne peut plus rien faire pour eux maintenant. C'est un DESHONNEUR pour la Suisse a laquelle ils avaient fait confiance, mais il n'y a plus rien a y faire. Tant pis, il faut regarder vers l'avenir.

Une fois que ce principe fondamental des droits de la personne humaine, le droit de ne pas tout dire au fisc, aura enfin ete inscrit dans la constitution, l'espoir renaitra, en Suisse et dans le monde.

On saura que la TRAHISON de la FINMA ne pourra plus se reproduire a l'avenir.

L'UBS sera dans la necessite de retirer enfin ses billes des USA - ce pays hostile au notre, cette dictature sans foi ni loi, cette republique bananiere - ainsi elle pourra (l'UBS) continuer a faire son beau metier en Suisse dont elle n'aurait pas du sortir pour se laisser entrainer dans des speculations idiotes en Amerique.

Mais enfin, ca c'est le passe. Tant pis, oublions et gardons seulement les bons souvenirs des milliards en salaires et en recettes fiscales que cette folie a quand meme rapporte, a tout le monde, pas seulement aux employes et cadres bien payes,.... meme les rentiers AVS en ont profite indirectement et tout cela compense largement l'argent que Mutter Helvetia a mis au pot pour sauver l'UBS. les socialistes a la LEVRAT qui aimeraient tant couler definitivement notre place financiere feraient bien de s'en souvenir aussi avant de prononcer des paroles qui font du tort a tant de travailleurs du secfteur bancaire).

En plus si votre initiative passe, - ce qui n'est pas impossible - dans le monde entier tous ceux qui ont de bonnes raisons de vouloir se proteger contre la persecution du fisc pourront a nouveau respirer: il existera de nouveau un paradis fiscal et bancaire (eh oui C'EST CA, soyons fiers d'etre un paradis et non un enfer fiscal) auquel on peut faire confiance pour proteger l'individu contre l'arbitraire de l'Etat.

Si mon message ne comporte ni accents ni points d'exclamation c'est parce que je vous ecris de Chine ou je pense m'expatrier pour essayer de me refaire une situation. En Suisse, sans secret bancaire, je suis foutu. A mon age (50 ans) plus jamais je ne pourrai retrouver un boulot de cadre bancaire comme j'avais avant de le perdre pour cause de TRAHISON par le cacochyme MERZ, qu'on croyait pourtant un preux chevalier du monde des affaires. (Et quand on pense qu'on a ose saquer M. Blocher le seul homme courageux et lucide de la bande.)

J'ai lu ce matin dans la presse suisse (que je consulte tous les jours par internet) que les jeunes UDC ont lance cette INITIATIVE SALVATRICE. Ah quel espoir ca m'a donne.

Les espoirs de 200'000 employes et cadres bancaires bien payes, dont les emplois sont menaces en ce moment, s'ils ne les ont pas deja perdus comme moi, et qui ne retrouveraient jamais d'emplois aussi bons dans leur metier si les choses continuent comme ca, plus les espoirs des titulaires d'au moins deux fois autant de places de travail dans d'autres professions, de toutes sortes, (y compris des fonctionnaires de gauches envieux, aigris et haineux qui ne savent pas qu'eux aussi devront se serrer la ceinture d'un cran si le secret bancaire n'est pas reffirme) toutes categories dependantes indirectement de la place financiere, tous ces espoirs de tous ces gens, ainsi que de leurs familles, de leurs anmis et de leurs entourages, sont suspendus a votre initiative.

Meme ceux qui n'aiment pas l'UDC, quand ils vont comprendre ce qui est en jeu, et ils le comprendront avec la crise, ils vont changer d'avis et ils vont devenir electeurs UDC, comme moi qui etais PDC (quand je pense... ce qu'on peut etre bete....)

Faites nous confiance pour signer votre initiative, pour aller voter, et pour punir comme ils le meritent, aux prochaines elections, tous les partis sauf l'UDC qui sont tous complices de cette deculottade de la Suisse devant les USA et l'Europe et qui n'ont pas leve le petit doigt pour defendre toutes ces places de travail.

Il faut absolument que vous gagniez ce combat cher Me Nidegger, pour que la Suisse ne redevienne pas un pays de misere comme elle l'a ete depuis toujours avant qu'on ne trouve le secret bancaire, et qu'elle reste capable de nourrir ses enfants, sans les obliger a s'expatrier comme soldats ou autres.

IL FAUT GAGNER CE COMBAT POUR LE SECRET BANCAIRE SINON LA PAPERISATION NOUS GUETTE. ET CA CHACUN DOIT MAINTENANT EN PRENDRE CONSCIENCE DE TOUTE URGENCE.

Cette nouvelle m'a rendu l'espoir. Il y a une vraie chance que le peuple se rende compte de l'enjeu et plebiscite cette initiative.

Alors quelle douce victoire.... Et quelle honte pour tous ces TRAITRES qui jour apres jour vendent la patrie a cette Europe de Bruxelles dont plus personne ne veut, de ceux qui ont eu le malheur d'y gouter.

Et pourquoi ils nouis trahissent comme ca? Juste parce qu'ils revent tous d'avoir un poste de fonctionnaire europeen a Bruxelles, grassement paye a rien foutre. Pour cela ils seraient prets a sacrifier sans vergogne les interets de la population suisse. Qu'on se debarrasse enfin de cette classe politique de nuls et de parasites, et qu'on donne un grand de balai.

Quelle honte.

Quand on pense qu'on ne peut plus faire confiance a nos autorites pour nous defendre et qu'il n'y a plus d'autres moyens que l'appel au peuple pour tenter de sauver encore l'essentiel avant qu'il ne soit trop tard.

AVANT QU'ILS N'AIENT TOUT BRADE SI ON LES LAISSE FAIRE CES NULS.

Mais comment a-t-on pu tomber si bas?

Heureusement qu'il y a l'UDC.

Des que je suis de retour en Suisse je signe cette initiative et ja la fais signer autour de moi.

Soyez benis, Me Nidegger, la Lega et les jeunes UDC.

Écrit par : Banquier au chomage | 04/08/2009

Les commentaires sont fermés.