23/03/2011

Hannibal et les éléphants (acte II)

(Chronique parue dans le Nouvelliste du 23 marsl 2011)

Le pillage des arsenaux par le peuple a changé la donne en Libye où la moitié de la population a moins de 15 ans. On a affaire, pour une dizaine d'années au moins, à un pays qui sera peuplé de milices capables de mener la vie très dure à quiconque prétendra y imposer son ordre, d'où qu'il vienne.

En particulier en Cyrénaïque, cette bande de terre islamiste qui court du nord au sud le long de l'Egypte : de Benghazi sur la Méditerranée jusqu'au Tchad et au Soudan. Où une coalition emmenée par la France est venue ce week-end sauver les insurgés d'une mise au pas tripolitaine irrésistible et sanglante.

Avec quel objectif?

Renverser Kadhafi? Une louable ambition qui n'est pas à l'ordre du jour.

Aider les Libyens à renverser Kadhafi? Ils en seraient incapables. Et la coalition ne veut à aucun prix alimenter une guerre civile, dont les victimes collatérales, outre les civils eux-mêmes, seraient les stocks de brut.

Ingérence humanitaire? Admettons.

Avec cette précision que le sud-est cyrénéen possède les nappes phréatiques qui, au départ d'un pipeline géant, la Grande Rivière Artificielle, fournit en eau l'industrie et l'agriculture côtières d'un pays dépourvu de rivières permanentes.

Et puis, le pétrole. Avec la raffinerie de Ras Lanuf, qui produit à elle seule les deux tiers du pétrole raffiné libyen, l'autre raffinerie importante étant Azzawia dans l'ouest tripolitain, 120 000 barils/jour, qui vient d'être reprise aux insurgés par Kadhafi le 4 mars 2011.

Eloignée de Tripoli, où Kadhafi et les siens se maintiendront sans doute longtemps, adossée à l'Egypte, la Cyrénaïque est stratégiquement baignée par le bassin de Syrte, une des plus importantes réserves mondiales de brut (46,4 milliards de barils) et de gaz (1548 milliards de m3). Les Européens en sont les clients ordinaires à raison de 85%. Total, et les autres pétroliers, hollandais, allemands, scandinaves ou italiens, ont dû interrompre leurs activités en Libye. Le spectre d'une dépendance accrue envers la Russie, qui s'oppose à l'intervention, n'est pas à ignorer.

Le risque pachydermique que prend Nicolas Sarkozy est à la mesure de l'enjeu: résurrection d'une politique étrangère française en Afrique ou cimetière à éléphants.

10:35 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | |

Commentaires

suite à l'émission sur la chaine Arte d'hier soir beaucoup de français savent maintenant qui est vraiment monsieur Sarkozi!

Écrit par : lovsmeralda | 23/03/2011

Ne parlons pas de Sarkozi, mais de tous les insurgés qui ont le courage de se battre pour la liberté, ce qui est essentiel. Ils nous donnent de sacrées leçons de vie. Nous sommes tout petit par rapport à ces Libyens. Un sanguinaire qui est capable de massacrer son peuple doit être condamné. Nous ne pouvons plus accepter un tel carnage, mais au contraire aidés les insurgés afin qu'ils gagnent face à Kadhafi qui est en train d'éliminer son peuple.

Écrit par : rose des sables | 23/03/2011

Ne parlons pas de Sarkozi, mais de tous les insurgés qui ont le courage de se battre pour la liberté, ce qui est essentiel. Ils nous donnent de sacrées leçons de vie. Nous sommes tout petit par rapport à ces Libyens. Un sanguinaire qui est capable de massacrer son peuple doit être condamné. Nous ne pouvons plus accepter un tel carnage, mais au contraire aidés les insurgés afin qu'ils gagnent face à Kadhafi qui est en train d'éliminer son peuple.

Écrit par : rose des sables | 23/03/2011

Au moins, Sarkozy a du courage, pas comme certains pleutres politiciens suisses qui voulaient envoyer la tête d'un élu du peuple genevois à Kadhafi avec du persil dans les oreilles.

Et M. Blocher a grandement baissé dans mon estime, lui qui couine maintenant contre le passage de quelques camions militaires britanniques par la Suisse. La Libye avait déclaré la guerre à la Suisse, décrétant même la guerre sainte de tous les musulmans contre notre pays. On peut donc, étant en guerre, laisser sans scrupule passer quelques camions militaires contribuant à filer une pâtée à ce montre sanguinaire, devant lequel trop de politiciens, dont M. Blocher et vous, M. Nidegger, vous êtes servilement couchés.

Écrit par : Pierre Vautier | 23/03/2011

@Pierre Vautier : merci, avant de vous montrer si péremptoire, de vous informer un tout petit peu sur mes positions :
http://www.parlament.ch/F/Suche/Pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20101001
Ce qui vous permettra d'apprécier au passage la finesse de la réponse de la Conseillère fédérale...

Écrit par : Yves Nidegger | 23/03/2011

@ Mr Nidegger

En sommes vous invitez le CF à niaucher chez les nations unies!

Un peu comme un enfant qui va pleurer chez ses parents parce que le méchant Mouammar lui a donné un coup de pied!

C'est de notoriété publique que Calmy-Rey est une incapable mais vous qui allez demandez des éventuelles sanctions contre la Libye aux nations unies (qui sont d'une inutilité plus large que notre gouvernement) c'est vraiment risible.

Je ne sais pas si vous êtes lâche, aux dernières nouvelles l'UDC n'est pas très ONU (et je la comprends), ou alors vous êtes un humoriste cynique (ce qui est relativement amusant si ce n'est qu'il est question de vies humaines).

Écrit par : Dzodzet | 28/03/2011

Les commentaires sont fermés.