12/09/2011

Cour des comptes : ne pas remplacer une magistrate socialiste par un magistrat communiste

Surtout, ne pas remplacer une magistrate socialiste par un magistrat communiste. Ma candidature permet enfin de rassembler les forces électorales de la droite et du centre genevois (UDC, PLR, PDC) qui ont été marginalisées lors de la dernière élection. L’élection de mon concurrent communiste, pour remplacer une magistrate socialiste démissionnaire dans un organe où la gauche est déjà surreprésentée, aurait pour effet d’aggraver encore le déficit démocratique de la Cour et, partant, d’affaiblir cet organe de contrôle de l’Etat que les genevois ont plébiscitée par 86% des voix en 2005 lorsqu’ils l’ont inscrit dans la Constitution.

Ceux qui, à droite, appellent à voter blanc font semblant d’avoir oublié l’essentiel.

Le 18 septembre, c'est très bientôt. Chaque voix compte. Il faut voter  maintenant!

 

 

15:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.