31/07/2014

Errare americanum est

Le pape argentin serait bien inspiré ce soir d’émettre une bulle soulignant le caractère peccamineux de l’extraterritorialité du droit Etats-unien. Pour le surplus, soit je n’y comprends plus rien, soit le juge de New York n’avait pas à retenir le droit américain, et sa coloniale extraterritorialité, comme droit applicable à la dette argentine dès lors que celle-ci, sauf erreur de ma part, n’est libellée en dollars qu’à hauteur de 20%, le reste étant en Pesos et en Euros. Aurait-on donné aux juges le pouvoir de déstabiliser la planète?

 

21:02 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |